30
Juil
2014
3

Premiers pas

En apprenant la nouvelle, je n’ai pas su tout de suite si les battements de cœur ressentis au fond de ma poitrine étaient dû à un immense bonheur, ou simplement à de la surprise. Après quelques sourires et de nombreuses embrassades, j’en ai déduis qu’il s’agissait d’un véritable bonheur à l’état pur. J’allais être grande sœur, une deuxième fois… Après vingt deux ans d’existence, j’allais tenir une petite personne minuscule dans mes bras, une petit fille que j’allais aimer plus que tout, du même amour que celui porté à mon frère de dix neuf ans. Mon père allait avoir une deuxième fille ; un première enfant avec sa compagne, et nous, mon frère et moi, étions les principaux élus pour célébrer cet heureux événement.

 En apprenant la nouvelle, je me suis soudainement rendue compte à quel point tout pouvait évoluer, changer, avancer, grandir, y compris l’amour que j’ai pour ma famille, que rien n’était figé ni accompli. Il y allait avoir une nouvelle personne à aimer, à chérir, à éduquer et j’étais à présent assez grande pour en comprendre l’importance. Je me suis alors mise à la place de ma future petite demi-sœur, elle qui, une fois née, allait avoir tout un chemin à parcourir. Tout allait s’ouvrir à elle, les difficultés, les recommencements, les échecs et les réussites, les aventures et les mystères de la vie. Je la voyais déjà tomber sur son petit popotin fait de couche et de pyjama rembourré et du haut de ses quelques mois d’existence, elle me faisait comprendre que rien n’était acquis du premier coup. Recommencer, persévérer pour réussir, avancer pas à pas malgré les chutes, les genoux écorchés et les larmes déversées. Cette petite chose qui pèserait sûrement trois kilos cinq à sa naissance, prévue aux alentours du quinze août, allait prendre chaque instant comme il venait, se mordillant les bouts des pieds pour essayer d’en comprendre l’utilité. Et moi, la voir marcher à quatre pattes au plus profond de mon imagination, me faisait réfléchir. Je ressentais le besoin, moi aussi, de recommencer, de me relever, d’apprendre de mes erreurs et de poursuivre là où j’en étais restée, à la fin d’une phrase restée en suspend. J’allais être grande sœur, à nouveau ; j’allais sourire, gazouiller, enseigner, être présente quand il le faudrait, et surtout j’allais écrire. Je voulais reprendre à écrire, écrire ce qui me motivait, ce qui me rendait folle de joie, comme l’arrivée d’un nouveau membre de la famille, ou qui me mettait hors de moi. Je voulais partager les instants de ma quelconque vie, tout comme ma sœur m’aurait fait partager les siens : sourire en me reconnaissant, apprendre à manger toute seule, à marcher, à se relever et à avancer, seule, comme une grande. J’allais être grande sœur, à nouveau, et j’avais plein de choses à dire, plein d’idées à exposer, à réaliser.

DeathtoStock_Wired7

Alors me revoilà, un peu plus moi, un peu changée. J’arrive avec quelques nouveautés moi aussi, notamment la reconstruction de mon site internet, dont l’ancien aspect ne me convenait plus. Je me suis relevée, comme l’aurait fait ma petite sœur en apprenant à marcher, et j’ai vu de plus haut, j’ai vu plus loin, pour réaliser des projets encore plus grands, encore plus importants. J’avais envie de couleurs, de jolies photos, d’un univers qui me ressemble et dans lequel on s’y sente bien, dans lequel je puisse parler de ce que j’aime, de mes habitudes et mes loisirs, bref un site personnel à ma façon. Il m’a simplement fallu un déclic pour ressentir le besoin de m’y remettre, de tout reprendre et recommencer. Il m’a fallu persévérer dans ce que j’aimais faire, l’écriture, la photographie, le contact avec les autres…, pour pouvoir m’y plonger à nouveau. Tout est parti d’une simple image : ma petite sœur en train d’apprendre à marcher, à se relever et à avancer… J’ai hâte qu’elle arrive, rien que pour pouvoir la remercier. En attendant, bienvenue sur mon nouveau site :)

Crédits images : Unsplash et Death to Stock Photos 
3

Vous aimerez peut-être

noël, émotions, sensations, fête, magie, famille, lumières
Mes petits plaisirs de l’hiver
recommencer
Tout finit par recommencer

Exprimez-vous