3
Avr
2017
5

Italienne dans l’âme et en cuisine !

Sur mon CV il est écrit que je suis née à Milan et que l’italien est ma langue natale, tout comme le français. Mais ça s’arrête là. Il n’est pas écrit que je me rends régulièrement en Italie pour rendre visite à ma famille, ni que je prends le plus grand soin à conserver un brin de culture italienne dans mon quotidien, surtout en cuisine.

Il est très fréquent de rencontrer des personnes, surtout dans les alentours de Grenoble, qui soient d’origine italienne. En ce qui me concerne, ça va plus loin que ça. Italienne de naissance et dans l’âme, j’aime évoquer, non sans une légère fierté, que Milan est pour moi une deuxième maison et qu’avec mon chéri il m’arrive de parler en italien et de jouer à la Mamma aux fourneaux.

cuisine italienne

Mes amis et ma famille savent que mon côté italien se retrouve aussi dans mon caractère et dans ma joie de vivre au quotidien. Parfois le sang chaud, parfois l’envie de croquer la vie à pleine dent, pour moi être italienne c’est parler avec les mains (non, ce n’est pas un cliché c’est bien vrai, les italiens sont très expressifs quand ils parlent !) et avoir le sourire aux lèvres.

Et en cuisine c’est un peu pareil…

Depuis mon enfance, mes parents m’ont inculqué le goût des bonnes choses, qu’il s’agisse d’une recette italienne ou française. Il fallait manger de tout et prendre plaisir à goûter ce qu’il y avait dans notre assiette. Et quand mon père nous cuisinait ses délicieuses pâtes à la tomates, à l’ail et au basilic, mon palet fondait de bonheur !

https://www.instagram.com/p/BIXQdWdjZ4r/

Aujourd’hui, j’essaie de transmettre ce plaisir aussi à mon entourage, lorsque l’envie me prend de m’attarder (un peu trop) en cuisine. Mon chéri est désormais habitué au régime méditerranéen, pour son plus grand bonheur. Finies les pâtes blanches mollassonnes à l’emmental et bonjour les savoureuses petites sauces saupoudrées de parmesan. Là aussi, il ne s’agit pas d’un cliché : la cuisine italienne met un point d’honneur à faire des pâtes l’ingrédient principal de ses recettes. Mais contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il ne s’agit pas d’un simple plat de pâtes accompagné de parmesan. Alors quand on me dit qu’en Italie, la cuisine ce n’est que pâtes et pizza… Disons que ça va un peu plus loin que ça.

La cuisine italienne : pâtes à volonté et 0 légume ?

Je crois n’avoir jamais mangé autant de légumes que pendant mon enfance, surtout lorsque les plats étaient préparés par ma grand-mère du sud de l’Italie ou par mon padre. Mon frère et moi y avions droit à chaque repas, à toutes les sauces et à volonté, le tout réalisé de façon très diversifiée.

https://www.instagram.com/p/BL3T8m9BY1i/?taken-by=charlotte_adt

Le seul point commun à tous ces plats était que la plupart d’entre eux s’accompagnaient de pâtes, ce qui leur donnait, à mon sens, encore plus de goût. Nous avions donc le droit à des pâtes accompagnées de courgettes, d’aubergines ou de brocolis, mais également des plats d’hiver type bouillons composés de petites pâtes et de pois chiches, lentilles, pois cassés ou autres légumineuses. Mes parents faisaient bien évidemment attention à ce que le plat contienne plus de légumes que de féculent, mais diversifier notre alimentation semblait être pour eux un jeu d’enfant et je ne leur serais jamais assez reconnaissante pour ça !

cuisine italienne

Après, comme dans toute cuisine, il y a aussi des plats à base de viande et de poisson mais ils représentent ce qu’on appelle le « secondo » ou le « second » traduit littéralement. Un repas italien est en effet composé d’un « premier » plat à base de pâtes et de légumes ou d’une sauce type tomates, et d’un « second » plat à base de viande ou de poisson et de son accompagnement. Bien entendu, et tant mieux pour mon ventre, je ne doit pas avaler un tel repas à chacune de mes venues en Italie, juste pour les grandes occasions telles que Noël ou Pâques (c’est déjà pas mal dit en passant).

Un retour aux sources

Si à une époque je me moquais royalement de ce que je pouvais me cuisiner (je venais d’emménager toute seule, j’étais étudiante et n’avais ni les moyens ni la motivation de me mettre aux fourneaux… oui, oui je sais c’est triste), aujourd’hui je prend sincèrement plaisir à diversifier mon alimentation tout en conservant cette culture italienne qui m’est chère. Je retrouve ces valeurs que ma grand-mère m’a indirectement transmises pour réaliser chaque plat italien comme elle l’aurait fait : cuisiner à l’huile d’olive, avec de l’ail et des aromates tels que basilic et origan, utiliser les meilleurs ingrédients pour des recettes qui ne prennent pas trop la tête et surtout prendre le temps de faire les choses et avec soin.

cuisine italienne

J’adorais cette habitude qu’elle avait de se mettre aux fourneaux en plein milieu de l’après-midi, alors que nous venions à peine de sortir de table (à quelques heures près), sa façon de nouer son tablier, de se laver les mains et d’éplucher chaque légume d’un air à la fois si concentré et si détendu. Et quand je cuisine un plat italien, c’est un peu comme si je les retrouvais, elle et ses petites habitudes.

Une recette italienne par mois

C’est dans l’espoir de vous faire partager les mêmes sensations, les mêmes valeurs que celles que j’éprouve lorsque je m’évade en cuisine, que je souhaite publier régulièrement des recettes que l’on m’a enseignées et que je prends plaisir à cuisiner. Vous découvrirez alors le meilleur de la culture italienne : de la bonne humeur, du goût et des bonnes saveurs pour un bon moment en famille, en amoureux ou entre amis. Car oui, et ça risque de faire un peu cliché ou publicité style Barilla, mais la cuisine italienne ce n’est pas qu’une question de saveurs mais aussi de partages et de convivialité.

https://www.instagram.com/p/BSWT4JYgYqR/?taken-by=charlotte_adt

Mais comme dirait mon chéri : tout vient à point à qui sait attendre. Je vous préparerai bien assez vite ma première recette préférée, à base d’aubergine, de tomates et de mozzarella… un vrai délice !

Et en attendant, n’hésitez pas à me poser vos questions ou à me faire vos remarques sur cette culture italienne en cuisine ;)

A très vite,

Charlotte

 

Photos (hors photos Instagram) : Unsplash 
5

Vous aimerez peut-être

Greta, le 13 août 2014

Exprimez-vous