18
Août
2014
2

Découvrir Florence

        Bonjour à tous ! Ou plutôt devrais-je dire Buongiorno a tutti !

      Mon été en Italie est désormais fini, les souvenirs des moments vécus jusqu’ici se dessinent dans mon esprit et ma rappellent à quel point j’aime ce pays, à quel point je m’y sens chez moi… Il y a bientôt deux semaines, j’ai eu l’occasion de partir quatre jours, en compagnie de ma très bonne amie Alison, à la découverte de Florence, une ville extraordinaire que j’aimerais vous présenter aujourd’hui. J’ai longtemps réfléchi à cet article ; je voulais à la fois retracer chacun de nos moments, les plus beaux et les plus fous, et à la fois conseiller quelqu’un qui aimerait se rendre à Florence.

IMG_0573

Se balader dans les rues de Florence

       Nous sommes arrivées jeudi 7 août, dans l’après midi à la gare Santa Maria Novella de Florence, après deux heures en train au départ de Milan. Nous devions nous rendre à la place Beccaria, non loin du centre ville. La première difficulté est survenue quelques secondes après être montées dans le bus, d’abord pour rester debout – je ne savais même pas que l’on pouvait rouler si vite dans de si petites ruelles – mais également pour descendre à l’arrêt souhaité. Au bout de quarante minutes, le même chauffeur qui nous avait confirmé qu’il passait par Piazza Beccaria, s’est tourné vers nous en s’exclamant « Mais on l’a passé depuis longtemps Piazza Beccaria » Très bien.

Note numéro 1 : le nom des places ne correspond pas forcément au nom des arrêts.

Note numéro 1 bis : toujours penser à demander l’arrêt auquel vous souhaitez descendre.

Nous avons donc fait demi-tour pour nous retrouver, comme prévu initialement, à notre appartement loué sur Air Bnb. La première particularité que nous avons pu observer en nous baladant dans les petites ruelles ombragées et solitaires de Florence, est que tout se fait relativement vite à pied.

IMG_0386

Le centre de la ville est facilement accessible et chaque place, une fois passée, donne sur une autre. J’ai beaucoup aimé les couleurs, les volets florentins semi ouverts de couleurs vertes, les balcons cachés entre un toit et l’autre, tous ces petits détails à saisir en levant les yeux vers le ciel. Si j’ai constaté quelque chose de mon expérience en Italie, que ce soit à Milan, à Florence ou à Rome, c’est que tout prend une autre tournure lorsque nos yeux se posent sur le haut des bâtiments.

IMG_0394 IMG_0392 IMG_0391 IMG_0387

Chaque rue, en haut comme en bas, respirait la beauté, la culture, une atmosphère italienne qui lui était propre : magasins alimentaires remplis de bouteilles de vins italiens et charcuterie du pays, petites boutiques aux produits faits mains, glaciers au milles couleurs et saveurs infinies. Rien n’aurait été pareil sans les Ciao des commerçants italiens, souriants, toujours prêts à vous renseigner. En revanche, les touristes ne manquaient pas. Les places bondées de monde rendaient difficile la prise de vue parfaite, mais faisaient, en même temps, partie du charme de Florence en plein mois d’aout. Si vous n’aimez pas les files d’attentes, les familles plantées en plein de milieu de la rue ou les selfies dans les endroits les plus improbables, le mois d’août n’est vraiment pas fait pour vous. Il y avait du monde, de partout, à en être fatiguée, surtout si l’on ajoute à cette masse de touriste, une chaleur étouffante sous un soleil à quarante degrés. Entre la Piazza del Duomo et le Ponte Vecchio, éléments incontournables dans la visite de Florence, vous ne manquiez pas d’éviter : les scooters, les autobus, et les groupes de vacanciers pressés.

IMG_0505

Préparez vous également, et ce quelque soit à la période, à passer un long moment dans les fils d’attente, notamment pour accéder à l’intérieur du Duomo et à la Galleria degli Uffizi. Je regrette beaucoup de ne pas y avoir été, mais les deux heures d’attentes – au minimum – nous ont très vite refroidi. Une autre alternative s’offre à vous : réserver votre visite et éviter la longue attente, notamment pour la galerie des Offices. Pensez également, lors de sorties et visites en ville, à vous munir de votre carte d’identité – évidemment – et de votre carte étudiant si vous souhaitez bénéficier des réductions proposées. En moyenne les entrées des musées, des palais et de certaines expos payantes coûtent entre cinq et huit euros (prix étudiant).

Si en revanche vous préférez contempler Florence d’en haut, dans le calme et la tranquillité, les jardins de Boboli, situés de l’autre côté de L’Arno, seront parfaits pour vous.

IMG_0580

Malgré leur entrée payante – cinq euros en forfait étudiant – ces larges espaces verts ombragés et animés par le chant des grillons invitent à la détente et à la promenade silencieuse. A l’abri des regards, à l’ombre sous un arbre, nous avons profité de la tranquillité  d’un après midi d’été qui planait alors sur les jardins, pour dévorer nos délicieux panini al prosciutto.

IMG_0565

Nous avons pu remarquer, lors de nos pauses déjeuners à travers Florence, que les espaces verts étaient très rares en centre ville et que si vous souhaitiez, comme nous, vous reposer assis dans l’herbe, il fallait s’éloigner de la foule et des commerces. Un après-midi, nous sommes tellement parties à la recherche des parcs et des jardins, que nous nous sommes perdues quelque part dans le sud de Florence, sans aucun moyen de retour, à part un simple bus passant toutes les vingt minutes.

Pour résumer :

  • Le trajet Milan-Florence en TGV italien (freccia rossa), si réservé à l’avance, peut être très abordable : à partir de 29 euros la place
  • Le centre de Florence est facilement accessible à pied et vaut la peine d’être vue en se baladant dans les petites ruelles
  • Certains petites commerçants en centre ville proposent de vous faire votre sandwich devant vous et avec les ingrédients de votre choix, pour quatre euros environ.
  • Attention à ne pas vous éloigner du centre ville, il n’y a souvent pas grand-chose à voir, pour ne pas dire rien du tout
  • Pour se loger pensez à Air Bnb, un appartement ou studio souvent au même prix ou moins cher que les hôtels
  • A voir absolument (mais attention aux temps d’attente si vous n’avez pas de billets coupe file) : la galleria degli Uffizi et le Duomo
Profiter de la vie nocturne

       Si Florence est magnifique de jour, colorée et pleine de vie, elle vaut aussi la peine d’être vécue la nuit. Nos longues balades à travers la ville tout au long de la journée, ne nous ont pas empêchées, une fois le soir venu, de déambuler dans les quartiers animés à la recherche d’un bar sympa, malgré la fatigue que nous ressentions dans nos jambes. Ne sachant par quel quartier commencer, nous avons tout d’abord opté par la recherche sur Internet et suivant les indications, nous nous sommes rapidement retrouvées sur la place Santa Croce. Si vous vous placez dos à la Basilique et que vous poursuivez dans la rue à gauche de la place, vous apercevrez un peu plus loin sur votre droite le Moyo Bar, un endroit idéal pour siroter un cocktail fruité, à base d’alcool ou non. Nos horaires de sorties étaient plutôt tardifs, aux alentours de vingt deux heures, ce qui avait autant d’avantages que d’inconvénients : Sortir à vint deux heures c’était arriver au moment où l’ambiance était bien installée, et où les rues commençaient à s’animer, mais c’était aussi louper les fameux Aperitivi. Si vous ne les avez jamais testés, et je vous le conseille vivement, les Happy Hours italiens valent le détour et ce quelque soit la ville italienne dans laquelle vous vous trouvez. Le Moyo Bar, dont je vous parlais à l’instant, en propose à sept euros toute la semaine. Le principe est simple : 7 euros le cocktail + buffet à volonté contenant des salades de pâtes ou de riz, des cakes, de la pizza, et plein d’autres plats succulents sucrés et salés. Bien souvent, l’Happy Hour commence à 18h et s’étale jusqu’à 22h environ. Ce quartier dans lequel nous avions pris l’habitude de nous rendre le soir, attire surtout les jeunes mais également les touristes, notamment français et américains. Tout près du Moyo Bar se trouve également un bar-boîte jeune et très sympa, le Red Garter, dans lequel nous avons trouvé une bonne ambiance le jeudi soir – contrairement au samedi soir où les lieux étaient déserts. Et enfin, nous avons passé une super dernière soirée, incroyable et inoubliable, le genre de soirée où il vous arrive des choses que vous n’avez pas l’habitude de vivre (et surtout pas dans une ville comme Grenoble). Nous avons retrouvé une très bonne amie à moi, Camille, qui nous a conduites jusqu’au Flo’, boîte branchée de Florence ouverte en été. Du haut du Piazzale Michelangelo, le Flo’ surplombe la ville illuminée de nuit et accueille une clientèle d’un âge plus mûr – vous ne trouverez pas de gamin de 17 ans en train de brailler avec une canette de Red Bull à la main – sirotant un cocktail dans la cour aérée et légèrement éclairée de la boîte. Notre soirée s’est poursuivie en beauté lorsqu’un ami de Camille nous a gentiment accueillies dans le carré VIP qui lui était destiné et nous a tendu une coupe de champagne Moët et Chandon. Alison et moi pensions la même chose, en se regardant : en effet, ce n’est pas le genre de choses qui vous arrive tous les jours. Quoi qu’il en soit, le Flo’ reste une boîte en plein air très sympa si l’on aime danser, et parfaite pour vivre Florence la nuit.

Pour résumer :

  • Ne manquez pas les Happy Hours de 18h à 22h, organisés dans la plus part des bars de la ville – attention bars et non pas restaurants – le Moyo Bar en est un bon exemple
  • Si vous aimez l’ambiance jeune des bars boîtes que l’on trouve en France – il y en a beaucoup à Grenoble notamment – le Red Garter est idéal pour bien s’amuser sans se prendre la tête
  • Le prix d’un cocktail oscille entre sept et dix euros, en fonction que l’on soit dans un bar ou en boîte
  • Le Flo’ est vraiment un endroit magnifique pour aller danser mais aussi pour contempler la vue de Florence la nuit. Attention, il n’est ouvert que l’été !

Notre séjour à Florence a été vraiment unique, riche en balades et divertissements, et j’espère vous avoir donné l’envie d’y aller à votre tour :)IMG_0497 Vous pouvez retrouver toutes mes photos de Florence en galerie.

A bientôt !

Charlotte
2

Vous aimerez peut-être

Découvrir Bordeaux
Partir en vacances

Exprimez-vous